Association nationale de protection du furet

Devenir famille d’accueil

Nous recherchons régulièrement des familles d’accueil (FA) sur toute la France afin de prendre soin des furets qui nous sont confiés.

Les maitres mots de nos familles d’accueil sont : PATIENCE et AMOUR.

Pour être famille d’accueil, nous vous demandons de connaitre un minimum les furets et d’avoir la possibilité d’isoler votre petit protégé les 1ers jours (quarantaine à faire dans une cage différente de vos furets et si possible une autre pièce).

Si vous êtes à l’aise avec la nourriture carnée, si vous n’avez pas peur de vous faire mordre les premiers jours, si les allers-retours chez le vétérinaire ne vous effraient pas, remplissez le formulaire ci-dessous !

Notre association prend en charge l’ensemble des frais vétérinaires et médicaments des furets en FA. Seule la nourriture reste à la charge des Familles d’Accueil. Nous pouvons prêter une cage et des accessoires, dodos, selon les possibilités…

Nous avons besoin de vous ! Merci de compléter ce formulaire et nous vous recontactons très rapidement.

Chat, chien, furet ou autres animaux...Merci d'indiquer les nombres de chaque espèce
Merci de nous envoyer une copie de ce certificat.
Le furet en accueil ne doit pas être dans la même pièce, ni être sorti dans la même pièce que vos furets (si vous en avez) le temps de la quarantaine
Merci d'indiquer les coordonnées de votre vétérinaire (spécial furet) si vous en avez déjà un
Nos familles d'accueil pourront vous renseigner et vous guider lors des transitions alimentaires

Veuillez lire le règlement des familles d’accueil ci-dessous, en envoyant ce formulaire, vous acceptez l’ensemble de ce réglement :

 

Art. 1 : La famille d’accueil ne doit pas être dans l’illégalité (« quotas » d’animaux dépassés sans autorisation de détention, possession d’espèces soumises à des autorisations de détention particulières sans être capacitaire etc.)

Art. 2 : L’animal en accueil est la propriété de l’association « Il court il court le furet ».

Art. 3 : Les familles d’accueil doivent accepter qu’un membre du bureau et/ou délégué régional vienne vérifier si le furet est bien traité, et s’il évolue bien (en cas de furets mordeurs ou de furets non éduqués).

Art. 4 : Tous les furets en famille d’accueil doivent être à jour dans leurs vaccinations. Si le furet est en chaleur ou en rut, il doit être implanté immédiatement. Il doit être pucé dans un délai à déterminer avec l’association si nécessaire. Les membres du bureau de l’association se réservent le droit de demander une pièce justificative telle que copie des carnets de santé. Les furets doivent être régulièrement vermifugés.

Art. 5 : La reproduction des animaux de l’association est strictement interdite ! Les furets devront être implantés (ou stérilisés chirurgicalement si urgence médicale absolue, auquel cas il faut en informer l’association immédiatement, voir même depuis le cabinet du vétérinaire) systématiquement lorsque ça n’a pas été fait avant.

Art. 6 : Tous les soins vétérinaires seront effectués par un vétérinaire agréé par l’association. En cas de problème urgent, vous pouvez aller chez le vétérinaire sans l’accord des membres du bureau, il faudra par contre les prévenir dans les plus brefs délais.

Art. 7 : La famille d’accueil s’engage à signaler immédiatement à l’association le décès du furet en accueil. En cas de mort suspecte, une autopsie peut être demandée par l’association.

Art. 8 : Le furet devra être sociabilisé, souvent manipulé. Ses conditions de vie devront être bonnes, il sera nécessaire de lui assurer un maximum de confort : bonne température, cage spacieuse et propre, liberté surveillée, promenade, lui donner de l’affection…

Art. 9 : Toute forme de violence envers le furet est interdite et sévèrement punie par la loi.

Art. 10 : Le matériel nécessaire à la garde du furet pourra être fourni par l’association, si l’association a du matériel en stock. Les actes vétérinaires doivent faire l’objet d’une facture au nom de l’association, qui se charge du règlement. La famille d’accueil n’avance pas l’argent, sauf cas particuliers à discuter avec l’association avant.

Art. 11 : La famille d’accueil est prioritaire pour l’adoption du furet accueilli.

Art. 12 : L’association devra recevoir régulièrement des nouvelles du furet placé par le biais de photo ou de vidéo.

Art. 13 : L’association devra être informée en cas d’habitude ou de comportement particulier du furet accueilli afin de faciliter les adoptions.

Art. 14 : Toute gestation constatée d’une furette en accueil devra être annoncée dans les plus brefs délais à un membre du bureau de l’association. Le bureau s’occupera alors de prendre la meilleure des décisions possibles. Les petits ne seront en aucun cas la propriété de la famille d’accueil. La furette devra être implantée peu de temps après le sevrage de ses petits.

Art. 15 : Si pour quelque raison que ce soit la famille d’accueil n’est plus apte à garder le furet confié, elle devra contacter l’association au moins 7 jours avant de devoir rendre le furet, sauf dérogation convenue avec l’association. Il ne devra jamais être confié à une tierce personne sans l’accord de l’association, même pour un week-end.

Art. 16 : La famille d’accueil ne pourra jamais céder le furet en accueil à titre onéreux ou gratuit à une tierce personne.

Art. 17 : Si l’un des animaux appartenant à la famille est atteint d’une maladie contagieuse pour le furet en accueil, celle-ci, après avoir mis le furet en accueil en quarantaine, avertira l’association dans les plus brefs délais, qui avisera du meilleur à faire pour le furet en accueil.

Art. 18 : La famille d’accueil devra signaler à l’association tout changement d’adresse, de numéro de téléphone, de situation familiale etc…

Art. 19 : Si un des articles précédents n’est pas respecté, l’animal peut être repris de suite par l’association.

Art. 20 : Être famille d’accueil ne se limite pas à récupérer un furet, et s’en occuper. C’est aussi travailler avec l’association. La famille d’accueil doit répondre aux sollicitations de l’association (envoyer des nouvelles, envoyer des photos pour aider l’association à trouver une famille adoptive au furet, etc), accepter de répondre aux demandes d’informations des potentiels adoptants, accepter que les adoptants potentiels viennent visiter le furet, remplir les papiers d’adoption du furet qui part au nom de l’association. La famille d’accueil doit aussi s’assurer que le potentiel adoptant est digne de confiance. Si tel n’est pas le cas, la famille d’accueil doit nous en aviser, et peut légitimement refuser de remettre le furet. La famille d’accueil joue un rôle important dans le processus d’adoption et agit pour la protection du furet avant tout.